LES VILLAS POMPEIENNES


 
Les maisons des riches pompeiens s'ordonnaient autour de plusieurs cours.
En général, les maisons étaient constituées de la façon suivante :
  • le vestibule, le tablinum, l'Atrium, le triclinium, le péristyle, l'exèdre.

l'atrium :
Partie centrale de la maison comprenant un impluvium et un compluvium. On y accédait directement par le vestibule
La photo représente l'atrium avec son impluvium : bassin bas et carré placé au centre du pavement de l'atrium, recueillant l'eau de pluie qui se déversait du toit par le compluvium (ouverture au centre du toit qui permettait de canaliser l'eau dans l'impluvium)
   
Le triclinium :
pièce de la maison où l'on prenait ses repas étendu sur des lits disposés sur trois côtés
(cubiculi) c'était donc la salle à manger.

   
Le peristyle :
Jardin entouré de portiques à colonnades.
     



Euripus :
Bassin doté de fontaines et de jeux d'eau, souvent bordé de statuettes.

  à droite :

la maison de Julia Felix

   
à gauche :

la maison des gemmes

 
 


Les maisons pompeiennes les plus luxueuses résultaient le plus souvent de l'union de deux insulae (ilôts de maisons) originellement séparées par une rue (cette pratique se fit après le tremblement de terre de 62 après Jésus-Christ).

Elles comprenaient une entrée (vestibulum), suivie du tablinum puis de l'atrium possédant un pavement autour duquel se situaient toutes les autres pièces telles que le triclinum où l'on prenait ses repas sur des lits disposés sur trois côtés (cubiculi), puis on pouvait se rendre dans le péristyle qui comprenait des colonnes et était entouré d'un jardin extérieur dans lequel on pouvait admirer l'euripus : bassin doté de fontaines et de jeux d'eau dans lequel se situaient de nombreuses statuettes
Les villas les plus connues sont :
                            pages en construction     pages réalisées    

retour