LES PORTES DE LA CITE

____________________________________________________________________________

Les portes de la cité étaient placées aux extrémités des artères principales, decumani et cardinis, qui déterminent la configuration de la cité

Aux extrémités de la voie de l'Abondance, on trouvait la porte Marine à l'ouest et la porte de Sarno à l'est

Tournée vers le port, la porte Marine était constituée d'un ouvrage unique de grandes dimensions, voûté en berceau, divisé en deux parties : la première pour le passage des marchands et la plus petite réservée au passage des piétons

La porte Marine présentait une double arcade, la plus étroite étant destinée au passage des piétons et la plus large au transit des véhicules. Cet accès, qui marque l'aboutissement oriental de la voie de l'Abondance, constituait l'entrée de prédilection des marchandises arrivant de la mer

La porte de Sarno comprenait une seule arche ; dans l'Antiquité, elle menait vers les champs et les villages situés à proximité du fleuve Sarno.

La porte de Nola, à l'est, et la porte d'Herculanum, à l'ouest, constituaient les deux extrémités du décumanus supérieur : vie de Nola et voie de la Fortune Auguste prolongée par la voie Consulaire.

La porte de Nola, dont on voit ici la façade interne, possède une arche unique dont la clé de voûte est décorée d'une tête de Minerve. Cette porte constitue l'aboutissement oriental du decumanus septentrional - orienté est-ouest ; sa construction remonte à la fin du IIIème siècle av. J. C.

La porte de Nola possédait une arche unique, et la porte d'Herculanum : l'arche centrale, plus large, permettait, là aussi, le passage des chariots, les passages latéraux, celui des piétons.

La porte d'Herculanum a trois arcades. L'arcade centrale, plus grande, permettait le passage des véhicules, alors que les entrées latérales, plus petites, étaient réservées aux piétons. Cette porte comporte des piliers en opus vitatum mixtum, recouvert d'un décor du Ier style, des éléments apparemment discordants du point de vue chronologiquer

La voie de Stabies, le cardo maximus, s'achevait au nord à la porte du Vésuve et au sud à la porte de Stabies, toutes deux à arche unique.

Formant le cardo oriental, le voie de Nocera était fermée au sud par la porte de Nocera

Façade externe de l a porte de Nocera. Cette vue permet de mieux se représenter le rapport entre la cité, placée en hauteur et la campagne environnante, située à une altitude inférieure. Au premier plan, on discerne les vestiges d'un bastion défendant le côté est de la voie montant vers la porte

Les portes de la cité étaient contrôlées par des sentinelles et possédaient deux systèmes de fermeture, interne et externe, comme le révèlent les charnières mises au jour.

RETOUR

 

HOME