LES INSTALLATIONS HYDRAULIQUES

 

Piston hydraulique en bronze qui servait
à libérer et à stopper l'eau.
Il est constitué de deux orifices latéraux soudés au conduit (fistulae)
Au milieu, un cylindre est placé perpendiculairement ; il en contient un deuxième d'un diamètre à peine inférieur et percé d'un trou qui, placé sur le même axe que les orifices latéraux, règle le passage de l'eau
La rotation est rendue possible par une clé qui vient s'insérer dans le dispositif supérieur rectangulaire.
   

Le château d'eau (castellum aquae) de la porte du Vésuve constituait l'aboutissement de l'aqueduc de Claude amenant l'eau du Serino (Apennin campanien) jusqu'à Pompei.

Encastré dans le terre-plein de l'enceinte, l'édifice possède une façade en
opus latericium divisée en trois par des arcatures reposant sur des pilastres ; les trois orifices (au centre en bas) permettent aux trois conduites de plomb de distribuer l'eau dans la cité
Sur le devant, des blocs protègent l'ouvrage des chocs.

Bac hydraulique de dérivation muni d'une soupape,
en provenance de l'insula ouest qui constituait l'aboutissement d'un conduit de plomb

De là, partaient trois petites soupapes distribuant l'eau dans dans des fistulae de diamètre inférieur.

Généralement placées dans les maisons, ces installations hydrauliques réglaient le flux de l'eau dans les fontaines.
 

URBANISME

 

HOME