SYSTEME DE DEFENSE

à POMPEI


 

La défense de Pompei atteint une efficacité maximum au début du 1er siècleavant JC.
Elle combat contre Rome aux côtés des Italiques, ceci afin d'obtenir les privilèges dont bénéficiaient les citoyens romains


Le système défensif comprenait :

  • une enceinte à double courtine construite en grands blocs carrés concernant l'ensemble de la cité (+ de 3200 m)
  • En correspondance avec la courtine extérieure s'étendait un énorme fossé (vallum)
  • En correspondance avec la courtine intérieure était associé un terre-plein
    (l'agger)
  • une courtine

    un système de défense

    en opus incertum


  • Entre ce support et la limite des insulae, une voie de dégagement permettait le déplacement rapide des soldats


  • L'enceinte était dotée de 12 tours placées aux endroits où la défense s'avérait être la plus faible

    C'est au VIème avant JC qu'apparaît le premier appareil défensif de la cité, constitué d'une enceinte en blocs de
    pappamonte de modestes dimensions


    Celle-ci fut ensuite remplacée par un double barrage de blocs de pierre de Sarno, auquel succèdera peu aprè ;s un mur doté de
    vallum et d'agger précédant l'enceinte ci-dessus

    Avec la paix romaine, à l'époque Augustéenne, l'enceinte a perdu de son importance
    En effet, on construit la villa impériale, les thermes de Sarno et les thermes suburbains sur cette enceinte


    De plus, les blocs taillés furent employés pour reconstruire les maisons endommagées par le tremblement de terre de 62 aprés JC.
    Cela a pris fin avec l'édit de Suedius Clemens

    les tours de défense :


    Construites entre la fin du 2ème et début du 1er siècles avant JC, elles étaient très importantes pour la défense de la cité avant la guerre sociale


    Douze tours ont été érigées , plus nombreuses au nord, car le terrain étant plat, des risques d'invasion étaient permanents.

    une tour de défense :


    Elles comprenaient 3 niveaux :

    •  
      1/ le premier s'élevait à l'intérieur de l'enceinte,

      2/ le deuxième correspondait au chemin de ronde,


      3/ le troisième permettait de voir les alentours d'un seul regard.


    •  
    •  

  • On y accédait par une petite porte placée à leur base (un escalier intérieur démarrait à cet endroit) Un escalier extérieur permettait l'accès au 2ème étage.
    L'organisation interne était celle d'un véritable fortin, puisque les tours comportaient des logements pour les troupes, des dépôts alimentaires, des réserves d'eau dans des citernes encastrées dans l'épaisseur de la muraille.
    Après la conquête de Pompei par Sylla, les tours - comme l'ensemble de l'appareil défensif - sont tombés en désuétude, même si, sur la peinture représentant la lutte ayant opposé les habitant des cités de Nocera et de Pompei dans l 'amphithéâtre, les tours II et III du secteur sud y apparaissent encore intactes à l'arrière-plan
    les portes de la cité URBANISME RETOUR