dernières nouvelles de Pompei

           
 
           

En Italie, des scientifiques découvrent un site surprenant....

pompei préhistorique


Une sorte de Pompéï de l'âge du bronze (entre 1880 et 1680 avant JC) a été découverte près de Naples, dotant l'Italie du site préhistorique le mieux préservé du monde.

Trouvé au hasard d'une fouille de routine, dans le cadre d'un contrôle préalable pour le permis de construire d'un centre commercial , le village de Nola, qui s'étend sur environ 1000m2, est unique en son genre,.

Pour l'archéologue française, Claude Albore livadie, directrice de recherche au CNRS, "le principal intérêt scientifique de cette fouille, est que nous avons affaire à une situation de type Pompeï - en raison de l'ensevelissement par des pierres ponces volcaniques - et de type Herculanum - où des matériaux éruptifs fluidifiés ont pénétré dans des cabanes encore debout".

Les sondages effectués au-dessous de l'éruption, dite d'Avellino, ont livré de nombreuses pièces : des dizaines de vases en argile - dont certains se trouvaient encore à l'intérieur du four ou contenaient des aliments comme : des amandes, neuf squelettes de chèvres, une tiare en défenses de sanglier, des objets en os, des pointes en silex, etc.

Mais, surtout, des habitations dans un état surprenant

" Pour la première fois, nous disposons de cabanes aussi bien conservées.

Elles sont très allongées - la plus grande mesure 17 m de long sur 9 m de large - ont la forme d'un fer à cheval et possèdent une lucarne.

La partie supérieure est préservée sur 1,30 m de haut, mais pouvait mesurer de 3 à 5 m.

Le bois de construction n'est pas carbonisé. La température de la coulée de boue devait donc être peu élevée.

Une pluie de cendres a ensuite recouvert le site d'un linceul de plus de 20 cm d'épaisseur".

Pour l'instant, aucun squelette humain n'a été retrouvé.

"Les habitants ont dû quitter les lieux au début de l'éruption qui a pu durer 12 heures.

Ils ne seront donc pas morts étouffés sur place, mais plutôt victimes de l'association des pluies de cendres avec les gaz et les aérosols qui causèrent la destruction de la faune et de la flore, ruinant la campagne et empoisonnant les cours d'eau."
 
d'après un article de Nathalie Duplan

de la revue
National Geographic
 
 



RETOUR