LA BOULANGERIE


LA FABRICATION DU PAIN


les meules :

Celles-ci sont en lave basaltique provenant du Vésuve et sont constituées en haut d'un élément mobile en forme de bobine resserrée au centre (catilus)et en bas d'une partie nommée méta
Le grain à moudre était versé par le col de la partie haute.
Pour faire tourner ces meules, deux bras en bois étaient introduits dans les éléments carrés (sur les côtés) et fixés par des chevilles
On attachait les mules à ces bras et celles-ci tournaient autour des meules pour moudre le grain
la préparation de la pâte :

On la préparait à la main ou à la machine :
celle-ci comportait un récipient cylindrique dans lequel tournait un axe en bois muni d'éléments horizontaux qui mélangeaient la pâte
   
   
le four :
Il est constitué d'une large chambre de combustion et d'une chambre de cuisson polygonale ainsi que d'une chambre de cuisson à calotte cônique
Il porte un long conduit d'évacuation de la fumée (dans sa partie inférieure) là étaient placés deux récipients d'eau dont l'un servait à refroidir les outils et l'autre à tremper la surface du pain en milieu de cuisson afin d'obtenir une crôute odorante et bien dorée
Dans la partie arrière de la boulangerie, une vasque permettait de nettoyer le blé avant de le moudre.
   
   
le pain :
Les pains étaient le plus souvent de forme ronde sur lesquels on traçait une double croix pour faciliter la découpe en huit quartiers
Il a été découvert 81 pains déjà cuits dans le pistrinium (boulangerie) de Modestus qui était situé dans la ruelle Storto

Au nord de cette boulangerie, des récipients étaient disposés pour le refroidissement du pain et au sud, des maçonnages portaient des étais sur lesquels la pâte était préparée manuellement

   
   
La boutique artisanale dans laquelle on moulait le grain et on préparait le pain s'appelait PISTRINUM